Bisexualität in Tunesien: Eine Rede auf Französisch

Frau und Herr M. aus Tunesien haben auf unserer Kundgebung im Juli 2017 eine Rede über Bisexualität in Tunesien gehalten. Hier findet ihr den französischen Text.

Bonjour,

Tout d’abord je vous remercie pour votre présence et votre sollicitation, et je remercie aussi Peperoncini qui m’a sollicitée et m’a permis de m’exprimer.

Je ne sais pas par quoi commencer, je vais essayer de vous résumer mon histoire, que la plupart de vous vont considérer un peux bizarre.

Bref, je suis une jeune fille qui a aimé un jeun homme un Amour fou. Mais j’ai recu un refus de la part de la famille de mon amour parce que j’étais de la ville et euc ils sont de la campagne. D’après leurs coutumes il devait se marier avec sa cousine. Tout était planifié pour eux. Nous avons fait un gran deffort pour essayer de les convaincre, mais pour eux c’était une décision prise et ils ne voulaient pas changer d’avis.  Malgré ces difficultés qu‘ on a rencontré, à la fin on s’est marié. C’est une bonne fin d’histoire d’amour mais ce n’est pas vrai parce que ce n’est pas la fin c’est le début de l’histoire.

J’ai eu mon premier bébé et après quelques mois mon mari m’a informé qu‘ il est bisexuel, mais je ne me suis pas surprise parce que j’avais le sentiment qu‘ il y est et c’est suite à  plusieurs actes et comportements. Par exemple je le trouvais pas mal de fois en rentrant du travail avec un ami à des heures qui ne sont pas adéquates, ou alors des photos sur son portable, ou sa manière de parler avec des amis, au téléphone ou face à face. Avec mon intelligence, j’ai pu distinguer, mais je n’ai pas eu le courage d’en parler directement avec lui. Mais aussi l’histoire n’a pas encore commencé.

Moi et mon marié on est inséparable et un tel petit problème de mon point de vue ne doit pas impacter ou influencer notre belle vie d’amour et de bonheur,une vie pleine de chaleur.
Je me suis comporté avec la situation de bisexualité comme étant une habitude ou une orientation sexuelle, surtout que l’orsque mon mari fait le sexe avec un autre il devient doux,plus sentimental, adorable, dans ses bras je me sens que je suis dans le paradis. En plus, je ne peux pas me séparer d’un homme qui lui même n’a pas choisis la bisexualité

Je me suis comportée avec la bisexualité comme étant un fortifiant pour notre relation familiale et sexuelle, surtout que mon mari est un homme très responsable envers la famille: moi et mon fils. Il fait l’équilibre et la séparation entre épanouissement sexuel et devoir envers notre base familiale. De plus, il n’y a pas de relation avec les autres tant que les enfants sont à la maison, ca se fait uniquement le week end lorsque les enfants sont chez nos parents.

L’histoire va commencer maintenant, l’orsque le frère de mon mari a appris la nouvelle et c’était par hasard et il a décidé de le tuer et a informé aussi toute la famille. Mon mari a sauvé chez un ami.

Vous allez vous demander pourquoi d’un coup le tuer? Oui, parce qu’en Tunisie ce n’est pas comme ici, vouloir le tuer c’est la réaction normale à un tel „crime“ d’après eux. Et non seulement ca, mais c’est aussi un crime du point de vue de l’état, qui donne jusqu’à trois ans de prisons pour les homosexuels, selon l’article 230 du code pénal tunisien. C’est pour cette raison qu’on a pas pu recourir à la police, alors que son frère le cherchait partout.

Et de ma part l’orsque m’a famille a été informée, elle m‘ a détenu frappée et elle a essayé de m’obliger de divorcer. C’est normal j’ai refusé,là ils ont décidé de me prendre mes enfants, en ce moment j’avais deux enfants sous prétexte que leurs papa est n’est pas apte de les prendre en soin et les donner une bonne éducation.

A l’aide de ma soeur on a pût se sauver et venir tout les quatre en Europe. Et c’est vrai que nous sommes en Europe depuis deux ans, en Allemagne depuis un an et huit mois, mais j’ai toujours la peur d’être expulsée en Tunisie, parce que là-bas le risque que mon mari soit tué et mes enfants enlevés et détenus est toujours bien existant. Et voilà c est mon histoire.

Je ne demande pas trop, je demande qu’on m’accueille en Allemagne pour pouvoir vivre en sécurité et en paix avec ma petite famille sans peur et sans angoisse.

Et une autre fois merci beaucoup.

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.

13 + 3 =